La jeunesse est le présent de l’avenir.

Ce caractère inestimable appelle un changement profond de notre système éducatif, parce que nous ne pouvons plus fermer les yeux face aux menaces écologiques qui vont impacter les générations futures durablement, parce que nous n’avons plus les moyens de laisser 20 % d’une classe d’âge sur le bord du chemin, parce que plus de la moitié des enfants qui entrent en primaire vont exercer un métier qui n’existe pas encore ,parce que les mutations accélérées du monde exigent des nouvelles formes de coopération entre les différents éducateurs, entre les éducateurs et les institutions, entre l’éducateur et l’enfant.

Dès 2030, la France comptera davantage de plus de 65 ans que de moins de 25 ans. Ce vieillissement de notre société exige ou nous oblige d’autant plus à une plus grande responsabilité dans la construction de nos politiques en faveur de la jeunesse.

Nombreux sont déjà les pionniers, les innovateurs sociaux au premier rang desquels de nombreuses associations, à avoir ouvert des pistes coopérations interdisciplinaires, de développement de confiance en soi pour la jeunesse, de pratiques pédagogiques alternatives, à avoir tracé des chemins nouveaux pour mieux accompagner les familles, à coopérer avec les enseignants, ouvrir le champ des possibles à des enfants parfois en difficultés avec le cadre scolaire.

Leurs initiatives, leurs réussites, leurs difficultés, forment à la fois une carte et une boussole pour appréhender autrement le fonctionnement notre système éducatif, ses écueils, ses atouts, pour identifier les dynamiques sur lesquelles s’appuyer pour relever l’immense défi éducatif.

Nous apprenons chaque jour au côté de ces acteurs engagés de l’innovation sociale. Ils nous inspirent par leurs expériences inédites, par leur comportement déterminé à œuvrer pour leur bien commun et particulièrement celui de notre jeunesse.

En complémentarité avec l’initiative Racines, ce recueil d’initiatives innovantes et de témoignages concrets se veut source d’idées et d’inspirations pour les acteurs du champ du développement humain et de l’éducation.

C’est tout l’objectif du partenariat entre la Fondation Pierre Bellon, Ashoka France et VersLeHaut : que le plus grand nombre d’organisations, d’alliances ou de consortiums puissent s’approprier les expériences concrètes de leurs pairs pour engager une dynamique constructive, pour « faire système » au service de l’épanouissement personnel, social, professionnel et citoyen de la jeunesse.

Télécharger le rapport “À l’école du changement”