Return to site

Étude de l'INSEE sur les enfants d'immigrés

#2 n°26

L’INSEE a publié récemment une étude sur les enfants d’immigrés en France.

- 1 personne sur 10 a un ou des parents immigrés
En 2015, 7,3 millions de personnes nées en France ont au moins un parent immigré. Cela représente 11% de la population, soit davantage que la population immigrée (9%).

- Une population jeune
47% des descendants d’immigrés ont moins de 25 ans, contre 30% pour le reste de la population. Ce taux est encore plus élevé pour les descendants d’immigrés maghrébins (59%) et d'Afrique subsaharienne (8 sur 10 ont moins de 25 ans), ce qui correspond à des vagues d'immigration plus récentes.

- Des origines principalement européennes et africaines
45% des enfants d’immigrés ont des origines européennes (majoritairement Italie : 12%, Portugal : 9%, Espagne : 8%), 42% des origines africaines (notamment Algérie : 15%, Maroc : 11%, autres pays hors Maghreb : 11% ), 9% des origines asiatiques (notamment Turquie : 4%).

- Une majorité issue de couples mixtes
Plus de la moitié des descendants d’immigrés (55%) n’ont qu’un seul parent immigré. Il s’agit principalement d’un père immigré et d’une mère non immigrée (29%). A noter : 65 % des descendants d’immigrés d’origine européenne sont issus d’un couple mixte, contre 44% si les origines sont maghrébines et 39% si elles sont asiatiques.

- Ils restent plus longtemps au foyer parental
Particularité des enfants d’immigrés : ils vivent plus longtemps chez leurs parents. Parmi les 25-34 ans, 1 descendant d’immigrés sur 5 est dans cette situation, contre 1 sur 10 dans la moyenne de la population. Le pourcentage s’élève à 85% pour les descendants d’origine africaine, ce qui pourrait s’expliquer par le fait qu’ils sont davantage touchés par le chômage ou la précarité de l’emploi.
 
Rapport de l’INSEE

 

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly