Return to site

Le niveau acquis en 6e déterminant dans la suite du parcours scolaire des jeunes

#1 numéro 25

Le niveau en 6e déterminant dans la suite du parcours scolaire.
 

Une étude menée par l’INSEE (dispositif Entrée dans la vie adulte) et le ministère de l’Education nationale s’est penchée sur le devenir des jeunes de 18- 19 ans, huit ans après leur entrée en 6e.

Sur un panel de 35 000 élèves entrés en 6e en 2007, collèges publics et privés confondus :

- 45% sont en études supérieures (dont 50% des filles et 40% des garçons).
- 30% sont encore scolarisés dans le secondaire (redoublement)
- 25% ont quitté l’école (60% diplômés, 40% non-diplômés)
 
L’étude souligne le caractère déterminant du niveau des élèves en 6e, dans la suite de leur parcours scolaire : "Toutes choses égales par ailleurs, il joue plus sur le destin scolaire des jeunes que le sexe, l’origine sociale, le lieu de résidence, le type d’établissement..." 77% des élèves les plus performants en 6e ont obtenu le baccalauréat sans redoubler et poursuivent des études supérieures (notamment dans des filières sélectives), alors que seulement 14% des sixièmes les moins performants sont entrés dans le supérieur à la sortie du bac. Plusieurs rapports notent par ailleurs que les jeunes en difficulté à l’entrée du collège l’étaient généralement dès le CP.
 
L’étude rappelle également le poids du déterminisme social dans l’accès à l’enseignement supérieur;
- 2/3 des enfants de cadres suivent des études supérieures ;
- 1/3 des enfants d’ouvriers ;
- 1/5 des enfants d’inactifs.
 
Cette enquête avait déjà été réalisée il y a 10 ans, avec des résultats très proches.

Réaction de Marc Vannesson, délégué général de Vers Le Haut, dans le journal La Croix

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly